30 mars 2007

République des blogs, Nantes troisième > P

J'aime beaucoup Geoffroy.

Ecrit par Yann Moix -eh oui, je n'ai aucun mal à le dire, tu vois : je lis Voici-, la déclaration aurait tout d'une entrée en abîmes, avant que les mots rongent à l'acide, ne laissant après coup de leur victime, pauvrette affectueusement citée, qu'un squelette fumant.
Non, ici, c'est sincère.

J'aime beaucoup Geoffroy parce que c'est un animateur. Un vrai. Pas comme à la télé où l'animateur hypnotise des cerveaux distraits. Geoffroy anime la République des Blogs version Nantes. Incontestablement, ça manquait.C'était mardi soir. Neuf cerveaux disponibles réunis autour d'une table. Tous blogueurs. Inutile d'en dire plus, Arnaud et Geoffroy l'ont fait mieux que je ne pourrais.
J'ajoute ceci.
Aucun journaliste n'était présent. Qui s'en étonnera ? Le métier est en voie de disparition, ou plutôt, de dilution, de plus en plus de gens s'en emparent, qu'on ne dise pas, d'ailleurs, que l'information en souffre. Elle ne s'est jamais mieux portée. Elle n'a jamais été aussi massivement portée.
Et je sais que ce n'est pas un sentiment pleinement partagé, mais j'aime bien cette image, comme un clin d'oeil du réseau, pour la République des blogs.
Le journaliste qu'on attend et qui ne vient pas.

21 mars 2007

La Zone du dehors > P

Mythique.
La Zone du dehors, le premier roman d'Alain Damasio ("5-lettrés Damsi" en clastre) est en vente, là où on trouve des livres. La Volte réédite, avec un plus évidemment : le FOL -film original du livre- Radmovies.
Alors ? Prises de vitesse. Fin de cycle. Neuve tangente. Les mots qui s'articulent en vertèbres. Science-fiction politique d'hommes debout.

Ce livre est l'alpha des voltés. Il faut s'en saisir, d'autant plus absolument que l'intensité politique est à son comble.
On (re)lit.

Le site de la Zone
(qu'on dira pas qui l'a fait :p)

Le poète Vincent Wahl défend la Zone :

"À Cerclon, colonie modèle installée sur un satellite de Saturne, vivent 7 millions d’exilés d’une Terre presqu’anéantie par les guerres. Dans cette société utopique qui veut réaliser concrètement l’égalité des chances et la fluidité de la démocratie d’opinion, on travaille peu, on se distrait beaucoup, un bon tiers de la population est payé « pour être agréable aux autres », le confort et le niveau technique font mieux que moderne, les multinationales, se nomment Défordre. La paix sociale est scellée par un classement généralisé des personnalités, des efforts civiques et des talents, réputé modèle de transparence, censé assurer l’allocation optimale des rôles sociaux, des emplois, des rémunérations. Les places de ce classement, les identités mêmes sont remises en jeu tous les deux ans, occasion d’une période d’instabilité organisée, suivie de grandes fêtes qui cimentent la société. La surveillance est totale, préventive, discrète."

09 mars 2007

Nuages de mots > V

Chaque jour ou presque, Jean véronis passe à la moulinette les discours des candidats. Il les triture, les filtre, les sublime à la manière d'un alchimiste médiéval qui aurait troqué son alambic pour un ordinateur. Les mots en sortent nus, bruts, parfois un peu hagards...

A voir absolument, quand bien même un discours programmatique, par construction, ne se résume pas à ses mots clés pas plus qu'à un nuage... Flânons, flânons un peu !

Nuage de mots du discours de
Ségolène Royal, Discours à Villepinte (11/02/07)
Source


Nuage de mots du discours de
Nicolas Sarkozy, Congrès de l'UMP (14/01/07)
Source


Nuage de mots du discours de
François Bayrou, Conférence de presse (23/02/07)
Source


Pour finir, une parenthèse sur la sororité et ses origines lexicales, dédicace spéciale Fleur :)