11 octobre 2011

Votes Aubry, Hollande et Montebourg : géographie et lignes de force > V

L'analyse du premier tour des primaires citoyennes fait apparaître des tendances intéressantes à plus d'un titre. Ces tendances n'ont pas pour objet de traduire la réalité entière et exacte des 2,5 millions d'électeurs ayant participé à ce moment de démocratie. Elles mettent en évidence les assises électorales propres à chaque candidat et montrent donc là où ils se distinguent.

Et ce que l'on voit est frappant !

  • Géographie des votes et lignes de force :

Géographiquement, le vote "Aubry" a été plus important dans les régions où se trouvent les grands bassins d'emploi économique et les grandes villes : le nord, l'est, le bassin Rhône-Alpes, Paris. Dans l'Ouest, on retrouve cette tendance (quoique moins forte) dans les département de Loire-Atlantique (Nantes) et d'Ille-et-Vilaine (Rennes) qui représentent les principaux bassins d'activité et d'emploi des deux régions.




Le vote "Hollande" prédomine quant à lui dans l'ouest du pays, dans les départements ruraux du centre de la France et du Jura, dans les départements à démographie vieillissante, ainsi que dans plusieurs départements ayant une façade littorale (grand ouest et sud-ouest méditerranéen).




Enfin, le vote "Montebourg" est très nettement plus marqué en Bourgogne et dans un grand quart sud-est du pays. Il s'avère d'ailleurs être le plus homogène géographiquement (ce que peu de commentateurs politiques ont relevé), correspondant aux terres d'élection d'un socialisme républicain et laïque très traditionnel (région que je connais bien pour y être né et y avoir fait une partie de mes études).



(sources des cartes reproduites dans ce billet : édition du 11 octobre du journal Libération)





  • Profils-type des deux votes majoritaires :
Au-delà de la représentation géographique qui est, en soi, manifestement éclairante, se dessine à grands traits le "profil type" de l'électeur des deux finalistes.

Le profil-type du vote Aubry est une femme de 40 ans, vivant en zone urbaine ou dans un bassin d'activité économique.

Le profil-type du vote Hollande est un homme de 60 ans vivant dans un département rural ou en zone littorale.

Quant à savoir où se trouve la dynamique la plus puissante derrière ces deux tendances ?
 :)


---
(sources des cartes reproduites dans ce billet : édition du 11 octobre du journal Libération)

Aucun commentaire: