19 novembre 2015

Équilibre des exceptions > G

L'avenir n'est pas écrit.

          (Politique fiction - champ ouvert)

2015 Attentats de Paris. Vote à l'assemblée nationale de l'état d'urgence pour 3 mois.

2016 Vote au Congrès d'une révision de la Constitution instituant un nouveau régime d'exception à l'initiative du pouvoir exécutif.

2017 Élection de Marine Le Pen à la Présidence de la République.

Ou comment faire le lit d'un régime autoritaire en 3 dates clés.

          (Politique fiction - champ fermé)

L'un des plus solides principes que les Lumières nous aient légués est l'équilibre des pouvoirs - grâce soit rendue à Montesquieu ! Comme en physique, quand une force augmente à un endroit du système, une force équivalente doit être appliquée ailleurs afin que le système demeure à l'équilibre.
D'où cette proposition : l'instauration d'un régime d'exception ne doit pas être abordée comme une mise entre parenthèse temporaire des procédures démocratiques. C'est exactement le contraire. Les pouvoirs des chambres parlementaires, de l'autorité judiciaire et de la presse doivent être renforcés de manière exceptionnelle dans une période d'exception. Il doit exister un contrôle strict de ce nouveau régime afin qu'éventuellement il soit possible de destituer "démocratiquement" le super-pouvoir exécutif qu'il entend instaurer.
Débat lancé. Merci à tous ceux qui voudront s'en emparer et le relayer. Le pire n'est jamais certain.
À nous ! d'agir, de faire, de penser.

Aucun commentaire: