24 novembre 2009

Gouvernants du passé > P

En 2002, ils étaient de 2,24% ; les moyens alloués à la recherche française ne représentent en 2008 plus que 2,08% du PIB.
Cette lente et continuelle descente éloigne, an après an, notre pays de la moyenne de l'OCDE (2,29% en 2008). La France de Sarkozy ne construit pas la France d'après. Rien d'étonnant : le nain de l'Elysée se moque autant d'avenir que de France. Lui a tout, état qu'il s'applique seulement à faire durer comme ferait une amibe.

Mais il existe une vraie raison, une raison de fond, pour laquelle la droite dépèce la recherche publique : cette recherche est trop indépendante, trop curieuse, trop précise et donc trop capable d'apporter la contradiction aux résultats et aux travaux des laboratoires des grandes firmes. Dévoiement de l'intérêt général au profit de grands groupes et de grandes familles : le gouvernement mêle le cynisme à une perte totale de vertu.

Les patriciens règnent. Ils sont là, sous nos yeux, sapant, ruinant, démantelant la République.

17 novembre 2009

"Le profit de la peur. Grippe porcine -A H1N1 : une très bonne affaire", 1ère partie > V


1x4 un virus qui fait débat
envoyé par grandeetoile. - Les derniers test hi-tech en vidéo.

A tous ceux que la "pandémie" (voir note ci-dessous*) du virus A H1N1 inquiète ou intéresse, je conseille très vivement de regarder ce documentaire réalisé par Jutta Pinzler et diffusé le 20 octobre 2009 sur ARTE.
Il s'intitule
"Profiteure der Angst. Das Geschäft mit der Schweinegrippe". Traduction : "Le profit de la peur. Grippe porcine -A H1N1: une très bonne affaire".

Le documentaire dure 52 minutes. 52 minutes édifiantes sur, d'un côté, la puissance des multinationales pharmaceutiques, et de l'autre, l'impuissance des organismes de santé publique et la corruption qui les ronge.
A l'échelle internationale (cf. l'Office mondial de la Santé), l'intrication est manifestement structurelle entre intérêts d'argent et mesures sanitaires. Pour parler de corruption, encore faut-il qu'il y ait un corps sain. A ce niveau, ce n'est manifestement pas le cas.
Au niveau national, les organismes publics ne semblent même plus en capacité de contrôler le B-A BA de la recherche privée. A force de réduire les moyens qui leur sont alloués, les gouvernements de droite, idéologiquement néolibéraux, en ont fait des instances fantoches, aisément manipulables. On est très loin de l'Etat gardien de la santé publique et de l'intérêt collectif. Bienvenue dans l'Etat promoteur des productions pharmaceutiques industrielles !
Un peu d'espoir dans cet océan de turpitudes : en dépit de cet effondrement de la vertu publique, des contrepouvoirs sont encore capables d'indépendance, signalons-le : le corps médical (dans sa grande majorité) et la recherche universitaire. A méditer.


Voici donc l'intégralité de ce documentaire, en 4 volets.
Source : Arte.

*Extrait du documentaire : "En mai 2009, l'OMS supprime deux points essentiels dans la définition de la "pandémie". Auparavant, elle supposait un nombre élevé de décès et de malades dans plusieurs Etats. Ce n'est plus le cas. Aujourd'hui, il suffit, pour décréter une pandémie, d'une transmission accrue et durable du virus dans au moins deux des six régions de l'OMS."

"Le profit de la peur. Grippe porcine -A H1N1 : une très bonne affaire", 2ème partie > V


2x4 un virus qui fait débat
envoyé par grandeetoile. - Les derniers test hi-tech en vidéo.

Deuxième volet du documentaire diffusé le 20 octobre 2009 sur ARTE.

"Le profit de la peur. Grippe porcine -A H1N1 : une très bonne affaire", 3ème partie > V


3x4 un virus qui fait débat
envoyé par grandeetoile. - Vidéos des dernières découvertes technologiques.

Troisième volet du documentaire diffusé le 20 octobre 2009 sur ARTE.

"Le profit de la peur. Grippe porcine -A H1N1 : une très bonne affaire", 4ème partie > V

08 novembre 2009

69, EroSF > V

L'anthologie 69 est en librairie.
Sortie officielle : 2 novembre. Editions ActuSF. Prix : 10€

Charlotte Volper a dirigé ce recueil au sein des éditions ActuSF, épaulée par Jérôme Vincent et Eric Holstein. De ce bel objet, voici ce qu'elle dit en préface ;
et en bref :

Des êtres synthétiques soumis à nos désirs, de l’orgasme en capsule, la radiographie du plaisir. Nos futurs nous réservent des fantasmes inédits et mystérieux... Douze auteurs soulèvent le lourd rideau des tabous pour emprunter la voie des sens et mieux affoler les nôtres.

Anthologie sulfureuse, aux frontières de l’érotisme, de la science fiction et du fantastique, « 69 » réuni douze auteurs français de renom des littératures de l’Imaginaire.
Quelque part parmi les 12...
Stéphane Beauverger, Eddy Merckx n’est jamais allé à Vérone
Maïa Mazaurette, Saturnales
Daylon, Misvirginity
Mélanie Fazi, Miroir de porcelaine
Francis Berthelot, LXIX
Sylvie Lainé, Toi, que j’ai bue en quatre fois
Norbert Merjagnan, Louise ionisée
Gudule, Sabbat
Charlotte Bousquet, Les Métamorphoses d’une martyre
Jean-Marc Ligny, Vertiges de l’amour
Virginie Bétruger, Descente
Joëlle Wintrebert, Camélions
.

... figure "Louise ionisée", un nouvelle que j'ai écrite suite à une discussion avec Eric Holstein.

L'anthologie est sortie en avant-première aux Utopiales 2009, notamment sur cette table (cf. photos du bas - les photos sont de Mélanie Fazi) où, par rangée de trois ou quatre auteurs, nous signions à la chaîne des ouvrages précommandés. Moi, ça m'a bien plu... Mais je ne suis pas un habitué.

Là, une première réaction de lecture...